Le cannabigérol ou CBG : une molécule aux mille propriétés !

Faisant partie de la famille des cannabinoïdes, le CBG est présent naturellement dans la plante du cannabis et fait l'objet de nombreuses études depuis plusieurs années. Découvrez dans cet article la particularité du cannabigérol.

Que savoir sur le cannabigérol ou CBG ? 

Le cannabigérol ou CBG est une molécule particulière découverte par des chercheurs scientifiques dans les années soixante. Il vient des cannabinoïdes et sa spécificité est le fait que le taux du cannabigérol présent dans la plante du cannabis soit moins élevé que le ratio pour les autres cannabinoïdes. Vous pouvez aller à ce site web pour plus d’informations. Ainsi, le CBG est une molécule qui a été reconnu être le genre de molécule qui ne cause pas d’étourdissement ou de trouble de la raison. Il n'a donc pas d’effet sur le système nerveux. 

De plus, n’étant pas considéré comme un stupéfiant, il n'entraîne pas de modification sur les facultés mentales. Toutefois, tout comme les autres cannabinoïdes présents dans la plante du cannabis, il a été remarqué après plusieurs études expérimentales que le CBG peut avoir des effets sur l’organisme. Il en est ressorti que grâce à ses neuro-protecteurs, il était possible de neutraliser le développement des rumeurs.

Quelles sont les propriétés médicinales du cannabigérol ?

D’après certains chercheurs, le cannabigérol aurait des effets relaxants pour les muscles et favoriserait une diminution des troubles causés par l’anxiété. De même, suivant d’autres études, le cannabigérol possèderait des propriétés antifongiques et antidépressives. Par ailleurs, il a été également démontré grâce à différentes expérimentations sur le plan médical que le cannabigérol aurait des effets anti-inflammatoire et antioxydant. 

En outre, il existe un certain nombre de maladies contre lequel le CBG aurait des effets positifs dans le processus du traitement d’après les études faites. C’est le cas du cancer, de la maladie de Parkinson, la maladie d’Alzheimer, les maladies cutanées ou de peau, les maladies auto-immunes, le glaucome, etc.