3ᵉ pilier, chez qui souscrire : la banque

La période de la retraite, est un moment où (presque) toutes les activités lucratives s'arrêtent. Il faut alors trouver un moyen pour pallier les manques susceptibles de venir. Le 3ᵉ pilier est l'une des solutions mais, il faut souscrire avec un organisme de crédit convenable. La banque est l'un d'entre eux : ces conditions sont plus favorables qu'avec une compagnie d'assurance.

Déposer ses cotisations auprès d'une banque

La banque est un organisme à qui on peut se fier en matière de 3ᵉ pilier. C'est l'alternative que l'on a par rapport aux compagnies d'assurances de déposer nos cotisations. Les conditions avec une banque sont moins complexes que celles avec une compagnie d'assurance. Dans le premier cas, on cotise normalement ; dans le second cas, la souscription est basée sur un contrat. Trouvez d'autres explications ici http://3pilierbanque.ch/.
La banque donne l'unique possibilité d'un 3ᵉ pilier 3A, c'est la seule. Mais, on bénéficie de certains avantages non accessibles avec une assurance. Toutefois, ces conditions peuvent paraître plus avantageuses pour certains et moins pour d'autres ; cela va de soi.

La banque, une piste pour le court-moyen terme du 3ᵉ pilier

Le court et le moyen terme sont les points forts d'une banque en matière de 3ᵉ pilier. Une simple comparaison avec celui d'une assurance nous montre qu'avec une banque, on a plus d'avantage si la durée de l'investissement est de 10 ans. Cependant, les intérêts peuvent subir une fluctuation, ce qui peut être quelques fois désavantageux. En effet, tel que les gains peuvent dépasser ceux de l'assurance, c'est de la même manière que perdre beaucoup.
Enumérons les points forts avec une banque :
-il n'y a pas de restriction sur les montants à verser, le choix est libre ;
-l'intéressé ne subit aucune pénalisation si les cotisations ne sont pas égales à chaque fois ;
-le retrait de l'argent est possible même avant la retraite et sans difficultés ni frais de retrait.